Comment ne pas ruminer le passé?

décembre 20, 2017

On a souvent tendance à s'attacher à nos contrariétés, à nos peines, à nos déceptions et à oublier rapidement nos petites victoires, nos grandes joies : l'esprit humain est ainsi fait.
Je crois que l'on passe trop de temps à regarder le passer, à se demander qu'est ce que l'on aurait pu faire, dire, écrire pour arranger les choses, améliorer une situation, éviter un évènement. 
Rien, ou peu de choses à vrai dire. La vie est un succession de hasards, de faits, de quiproquos, d'histoires que l'on ne peut malheureusement pas réécrire. 


Aller de l'avant : l'obligation d'oublier?

Lorsque l'on souffre d'une situation passée, il faut réussir à faire le deuil, à clore le chapitre et aller de l'avant.
Je ne dis pas que cela est facile, bien au contraire!
C'est même parfois une lutte quotidienne pour espérer voir une lueur dans un océan de noirceur. Ce processus peut être ralenti par des éléments extérieurs : une personne, un souvenir, un élément qui surgit brusquement ou subtilement à un moment où on se pensait enfin apaisé, ou au contraire à un moment où l'on est particulièrement affaibli. 
Peut être a-t-on également tendance - inconsciemment - à s'auto-saborder dans ce processus de guérison pour ne pas oublier, pour ne pas pardonner?
Le fait d'aller de l'avant n'est pas synonyme d'oubli. Il est possible de se souvenir, d'être conscient, de savoir, d'avoir sa vérité tout en ayant dépassé la peine, la rancoeur, la tristesse, la frustration.

Comment ne pas ruminer le passé et aller de l'avant?

Parler d'abord, avec des proches, ou un professionnel : extérioriser ses sentiments, mettre des mots sur une douleur, un souvenir, un état d'esprit. Se faire accompagner, ne pas rester seul. Tout individu a été un jour confronté à des situations plus ou moins similaires : trouvez une épaule sur laquelle vous reposer un moment.

S'occuper, ne pas rester à ruminer chez soi, enfermé. Bouger, sortir. Nul besoin d'écumer tous les bars de votre ville : une heure de marche, un peu de sport, un restau avec des amis, une séance de ciné, un soin au hammam... Il y a une multitude d'activités qui pourront vous changer les idées!


Avez-vous déjà eu le sentiment d'être dans une spirale infernale de la malchance et/ou d'être au fin fond d'un trou? Avez-vous déjà eu le sentiment de ne pas pouvoir vous en sortir?
Si tel est le cas, laissez moi vous dire qu'il y a toujours une issue de secours
Laissez le temps faire son travail. Les blessures qu'elles soient superficielles ou profondes ont besoin de temps, pour cicatriser. 




You Might Also Like

4 commentaires

  1. Ca m'arrive avec le boulot, j'essaie de positiver et de me dire qu'il y a autre chose dans la vie que le travail et j'y puisse d'autres sources d'épanouissement. Bises

    RépondreSupprimer
  2. je suis daccord avec toi même si c'est dur suivant les situations il faut toujours aller de l'avant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, il y a un cap à franchir, cela met plus au moins longtemps, mais il faut parfois aider (voire forcer) notre esprit à avoir le déclic, pour que le coeur suive !

      Supprimer

Like us on Facebook

Subscribe