Combien nous faudra-t-il encore d'Irma?

septembre 08, 2017

Saint-martin, 2012. L'avion est en phase d'atterrissage, j'observe depuis le hublot cette île avec curiosité. 


On dit de St Martin que c'est endroit particulièrement vivant. Les habitants des îles voisines s'y pressent les week-ends et durant les vacances pour se changer les idées, pour s'amuser, changer d'air!


Saint Martin, 2017.


Lorsque je contemple cette photo, je suis à la fois triste et en colère.
Triste pour cette île dévastée qui avait déjà dû subir l'assaut des bulldozers cassant et écrasant toujours et encore plus au fil des années pour offrir aux touristes des lieux de villégiatures et qui subit aujourd'hui les assauts de Mère nature. 
En colère de lire et d'entendre certains grands dirigeants de ce monde clamer haut et fort que le réchauffement climatique n'est pas. Nier avec force, abnégation, mauvaise foi l'évidence . Mépriser l'avenir, notre avenir…


Combien nous faudra-t-il encore d'Irma, d'Harvey, de José, pour comprendre à quel point nous devons prendre soin de notre planète pour nous et pour les générations futures? Quelles autres catastrophes humanitaires attendons-nous pour que certains cessent de rejeter cette douloureuse réalité ou pire, pour que d'autres sortent de cette indifférence,  au réchauffement climatique, aussi incompréhensible qu'insupportable?


Il n'y a pas à attendre, il n'y a aucune excuses, il faut agir! N'en déplaise aux climato sceptiques, il s'agit d'une réforme d'ampleur de la politique environnementale mondiale, mais également de chaque petites actions quotidiennes et a priori anodines que les 7,55 milliards d'habitants de cette planète pourront faire. 

Êtes vous prêts? Le désirez-vous ? 
Je garde l'espoir que nous nous engagerons sur cette voie dans les prochaines années en établissant un front commun pour sauver cette planète qui se meurt peu à peu non, pas suite au déchaînement de la nature, mais en raison de l'inconscience de l'homme qui en est pourtant son principal locataire. 
Make our planet great, again! 


You Might Also Like

2 commentaires

  1. C'est sur, qu'attend t-on pour sauver notre pauvre planète ? Je ne sais pas, mais une chose est sure, il faut agir et vite !

    RépondreSupprimer

Like us on Facebook

Subscribe