C'est pour quand?

by - juillet 11, 2017

La fameuse question aux réunions de famille

Régulièrement, à chaque réunion de famille, et désormais à chaque fois que je vois mes parents, j'ai le droit à la fameuse phrase "c'est pour quand?", "quand est ce que tu nous fait une petite fille"?, "il ne reste plus que toiiiii, on attenndddd hein???".
Oui, je sais, moi aussi j'aimerais. J'aimerais être une maman, un jour.
Mais pas tout de suite.

Etre maman, un accomplissement personnel, un aboutissement dans le couple

Pour être maman, il faut être bien dans sa tête, dans sa peau, il faut s'aimer avant de donner naissance à un petit être, il faut s'aimer pour pouvoir aimer un Autre.

Ensuite, nous habitons à des centaines de kilomètres l'un de l'autre. Certes, je vais très certainement être mutée l'année prochaine, et rejoindre la région parisienne. Certes, j'ai un appartement avec une petite chambre toute mignonne qui pourrait devenir celle d'un "mini nous ". Certes, mais ce n'est pas suffisant. Je veux élever mon enfant dans un foyer, un chez nous. Pas une moitié chez moi, une moitié chez lui. Je veux un cadre stable, pas bancal. Un enfant a besoin du meilleur, pas d'approximations. Il n'est pas possible de tester, d'essayer l' "à peu près". Il faut du solide.

Enfin, j'essaye tant bien que mal de m'extraire du cercle habituel de la vie études-travail-mariage-bébé.
Nous n'entrons pas dans ce moule classique. Nos vies sont faites d'imprévus, de départ impromptus à l'étranger, d'absence de routine. Je refuse de me plier à la loi de la vie! Je veux faire mon petit bout de chemin, tranquillement. On ne se décide pas en fonction des autres, du regard que la société porte sur nous. Pas parce que les amis commencent à avoir des enfants, pas parce que cela fait bien, pas parce que ce serait mieux. 
C'est un choix de vie, un choix pour une vie qui ne peut pas être pris à la légère, qui doit être le fruit d'une longue réflexion.

C'est pour quand? Alors? Je ne sais pas, nous ne savons pas. Quand NOUS seront prêts.


You May Also Like

4 commentaires

  1. Vous avez bien raison de faire les choses à votre rythme, parce que vous l'avez décidé et pas parce que la vie dit que...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est parfois difficile de résister à la pression de son entourage!

      Supprimer
  2. Ah cette fameuse question ! En couple depuis longtemps, pacsée, la trentaine passée, je l'entendais tout le temps... il a fallu que je mette les points sur les i en expliquant, un peu rageusement, que je ne discutais pas de la vie de mon utérus. Que ça me/nous regardait, mais qu'en aucun cas ce n'était sujet à discussions, négociations ou commentaires. Que notre vie intime, notre couple, nos projets, ne regardaient que nous. Que nous en discuterions, que nous expliquerions avec plaisir, le jour où on ne nous jugerait pas et où on arrêterait de considérer cela comme une suite logique, en laissant de la place à nos ressentis et nos timings. Mais qu'en attendant, c'était une affaire privée et que les questions n'avaient plus cours. Non mais ! (commentaire un peu fâché ce matin, mais je déteste cette façon qu'ont les gens de se glisser dans des endroits de ma vie qui ne les regardent pas ah ah ; merci pour ton article en tout cas, je ne pourrais pas être plus d'accord avec le fait que c'est votre décision, et votre vie :) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est clair, les gens se mêlent de la vie des gens et les jugent sans savoir! ensuite quand tu es enceinte ils te demandent si c'est une fille ou un garçon, comment tu vas l'appeler, est ce que tu vas le baptiser, est ce que tu vas l'allaiter.... grrrr

      Supprimer

Pinterest