Le running et moi : une histoire d'amour avec des hauts et des bas!

by - juin 27, 2017


Une rencontre improbable

Je suis une ancienne non sportive. Petite, je détestais marcher à tel point que je me souviens d’une visite dans un zoo au cours de laquelle mon papa m’avait promis quelques centimes pour me faire avancer !!!! Lorsque j’étais étudiante, certaines de mes amies allaient courir le weekend. Elles me proposaient de les accompagner. J’y suis allée quelques fois sans grande conviction. Courir : moi ? Jamais !


Un parcours en dents de scie

Lors de ma première affectation, j’ai essayé de m’y mettre. Je courais un peu, mais pas régulièrement. Je me trouvais des excuses (trop de travail, pas le temps…)
Finalement, c’est en m’installant en région parisienne en 2013 que je m’y suis mise plus ou moins sérieusement. J’allais courir environ deux à trois fois par semaine quelques kilomètres.
En 2014, j’ai essayé de structurer davantage mes entrainements, sans grand résultats. Je courais avec des collègues qui me servaient de « lièvres » sur des distances approchant les 8km. Je pratiquais des activités cardio en plus (fitness et zumba). J’ai participé à 3 courses en 2014 (7km, et deux dois environ 15km dont un trail en Martinique).
Entre l’été 2014 et le début de l’année 2015, j’ai passé 6 mois à l’étranger et j’ai continué à courir un peu sans trop réfléchir, quasiment tous les jours en faisant du cross fit à côté. Ce qui devait arriver arriva… Douleur au niveau du tendon d’Achille : grosse tendinite qui refait parfois sa sournoise apparition. Puis en 2016 : douleurs aux genoux que je soigne encore tous les jours (ciné et étirements quotidiens).
Le médecin ne voit pas d’objection à ce que je m'y remette sans forcer. L’envie de recommencer à courir est forte! Plus forte qu’avant car je goûte à nouveau au plaisir de parcourir les rues, et les chemins des lieux dans lesquels je me trouve, cela m’a énormément manqué.


Les pieds tournés vers l’avenir

Aujourd’hui, j’ai davantage envie de me préserver, de ne pas trop tirer sur la corde pour pouvoir courir non pas plus vite ou plus longtemps, mais mieux et surtout sans douleur.
J’ai également pour objectif de structurer davantage mes entrainements avec une moyenne de trois entrainements hebdomadaires :
-          une sortie courte à une allure soutenue,
-          une séance de fractionnée,
-          une sortie longue.
Enfin, pour moi, la course à pied est un challenge constant. Je souhaite revenir à mon meilleur niveau et réaliser les performances que je faisais en 2014. J’aimerais également me tester régulièrement en participant à des courses officielles.




You May Also Like

2 commentaires

  1. Il vaut mieux faire moins mais de qualité ! Je suis aussi passée par la case blessure pour me rendre compte que le rythme qui me correspondait le mieux c'était 2 sorties/semaine. On est tous différent, il faut juste trouver l'entraînement qui nous convient finalement :) bon courage pour ces échéances et pour retrouver ton niveau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci! je vais faire au mieux, mais je pense que je vais passer par la case opération des genoux et j'espère que ça ira mieux après :-)

      Supprimer

Pinterest